De grands pédagogues

   Voici plusieurs pédagogues étudiés durant mes trois premières années de FAC. Je les ai choisis pour leur façon de penser et leurs actions dans la vie éducative de nombre d'enfants. Les étudier me permet de garder confiance et de croire que professeur est un métier qui doit être fait avec savoir ET pédagogie. Certains hommes politiques ont malheuresement tendance à omettre cette dernière.

   Durant le cours intitulé histoire des idées et des courants éducatifs, nous nous sommes posés la question de la compatibilité entre la notion de liberté et celle de l'éducabilité. Pour moi, la meilleur des réponses est certainement contenue dans les paroles de Rousseau: "Jeune instituteur, je vous prêche un art difficile, c'est de gouverner sans préceptes, et de tout faire en ne faisant rien". Ainsi, je pense que tout homme est éducable mais l'éducation ne peut commencer que lorsque le sujet en voit l'utilité et a donc l'envie d'apprendre. C'est aux enseignants d'ouvrir les yeux des jeunes enfants qui bien souvent disent "ne pas aimer l'école": Là est la difference entre un "bon" et un "mauvais" enseignant.

   Lors de ce cours dispensé en licence, l'enseigant Philippe Merieu nous demanda de choisir l'ouvrage d'un des pédagogues présents dans son site puis d'en prendre un extrait. Celui-ci devait contenir l'idée forte de l'ensemble du livre. Voici l'extrait que j'ai choisi de Lettre de Stans, Pestalozzi :

Lettre de Stans de Pestalozzi.