Coménius: Le constructivisme (XVIII éme)

   Le constructivisme est un courant selon lequel le savoir s'acquiert progressivement, par palier. Les connaissances doivent être appropriées par le sujet pour qu'il puisse les réstituer dans des situations nouvelles et trouver la solution à un problème grâce à ses savoirs antérieurs.

    Le constructivisme s'oppose au béhaviorisme au sens où dans le premier l'enfant est actif dans la construction de son savoir. A l'inverse, le béhaviorisme est à la recherche d'automatisme du stimulus actions/réactions.

   Je ne commence pas par Platon pour la simple raison que je détaille sa pensée dans la rubrique de la philosophie de l'éducation.

   Comenius participa au projet de l'Encyclopedie durant le siècle des lumières. Il laisse ainsi transparaitre son envie de rendre le savoir accessible à tous: l'Eglise comme le tiers état. Par ailleurs, cette envie peut être mise en relation avec sa religion. Cet homme était protestant. Le protestantisme se détache du catholicisme justement sur le sujet du libre accès aux textes sacrés et leurs interprétations.

   Pédagogiquement, Comenius défend le principe de progression dans la construction du savoir chez l'individu. En d'autres termes, les savoirs ne s'acquièrent pas d'un bloc mais se basent sur des savoirs antérieurs pour avancer dans la complexité des connaissances.

   La tâche qu'incombe l'enseignant est de mettre l'enfant face à une situation nouvelle et qui lui pose problème. La solution ne doit pas être ni trop difficilement abordable, pour que l'enfant puisse la trouver, ni trop facile pour que l'enfant progresse dans son éducation, qu'il n'est pas la sensation de stagner.

 

   C'est également durant ce siècle que J. Piaget mit le mot Constructivisme sur cette pensée dans le but de donner vie au mouvement d'un point de vue psychologique.